Agence de design et la Nature du travail.

De l'idée au prototype

Téléphones, chaises, portes, emballages de produits, appareils électroménagers : le designer industriel imagine toutes sortes d'objets de la vie quotidienne. Son travail se découpe en différentes étapes : pour chaque projet, il prend connaissance des diverses contraintes techniques et opère des choix qui aboutissent à plusieurs propositions. Lorsqu'une idée est retenue, elle fait l'objet de plans détaillés et de maquettes qui permettent de mieux la visualiser. Enfin, arrive la mise au point technique : on lance la production de prototypes et de pré-séries pour tester la fiabilité technique et l'accueil commercial du projet.

Des domaines d'intervention variés

Les domaines d'intervention des designers sont extrêmement variés. Le designer de produit intègre les tendances du marché, les comportements des consommateurs, les matériaux récents et les idées nouvelles pour concevoir des objets de grande consommation ou des biens d'équipement. Le designer graphique travaille sur l'identité visuelle et l'image de marque de l'entreprise : high-tech, bio, planétaire, familiale... Le designer environnement conçoit des espaces commerciaux, municipaux, de travail, des stands... favorables à la consommation et à l'image de l'entreprise ou de la collectivité.

Compétences requises

Conjuguer créativité et sens pratique

Toujours à l'affût d'une idée innovante qui le distinguera de la concurrence, le designer industriel est inventif et imaginatif. Outre ses compétences artistiques, il possède également différentes connaissances techniques et technologiques qui lui permettent de prendre en compte le confort d'utilisation, la durée de vie ou encore les normes de qualité des produits qu'il conçoit. Allier esthétique et fonctionnalité, telle est sa mission !

Maîtriser des techniques variées

Le volume, la perspective et le mouvement n'ont plus de secret pour le designer. Doué d'un excellent coup de crayon, le designer industriel maîtrise aussi les techniques de CAO (conception assistée par ordinateur).

Savoir être à l'écoute

Le designer industriel a le sens de l'écoute. Véritable homme de consensus, il doit tenir compte des différentes informations que lui communique son équipe pour concevoir un produit. Il doit également faire preuve d'autocritique et être capable de se remettre en question quand l'une de ses idées ne fait pas l'unanimité.

L'agenge de et le métier de designer produit

Du stylo bille à la carrosserie de la voiture en passant par les meubles : il y a du design dans tous nos objets ! A la frontière entre création et fabrication, le designer produit invente les formes des objets de demain tout en intégrant les contraintes de fabrication.

SES ACTIVITÉS

Le designer produit (encore appelé designer industriel) crée l’aspect visuel extérieur d’un produit : sa forme, ses couleurs, son ergonomie, sa taille, etc. L’objectif est de rendre un produit attractif d’un point de vue commercial. Le designer produit analyse les besoins, crée le design et suit sa production avant le lancement sur le marché et son impact sur les consommateurs. Il est donc à la fois ingénieur et spécialiste du marketing. Placé au carrefour des contraintes techniques, commerciales et culturelles, le designer produit est en même temps inventeur, artiste, technicien et ergonome. Sa préoccupation majeure : l'étude du coût de fabrication, l'objectif étant de créer des objets tout en améliorant la productivité. Il travaille en respectant le droit de la propriété industrielle et artistique ainsi que les normes de sécurité et de l’environnement. 

Après avoir intégré toutes les contraintes techniques et économiques d’un produit, il réalise un prototype.
Pour réaliser son prototype, grâce à des logiciels de dessins industriels spécifiques, le designer produit doit respecter des facteurs-type :

  • Le profil du consommateur (âge, sexe, poids, taille, milieu...)

  • Les conditions d'utilisations (climat, saison, environnement, solidité, légèreté...)

  • L'état du marché (modes, santé économique du pays...)

Afin de finaliser l'élaboration de son prototype, le designer décide également des techniques de fabrications adéquates ; c'est aussi à lui de proposer des matériaux nouveaux. Il peut être amené à modifier son projet lors de la phase de tests destinée à étudier la faisabilité technique et l’accueil commercial du produit.

Qu’il exerce en entreprise ou en agence, le designer passe la plupart de son temps devant son ordinateur. Il participe également à de nombreuses réunions avec ses clients, le service marketing ou le bureau d’études.
A la pointe de l'innovation, le designer industriel se doit d'être au courant de l'évolution des modes, concepts et technologies actuelles.

SON PROFIL

Le designer produit est avant tout un créatif qui a le sens des réalités industrielles et commerciales.
Il effectue une veille permanente des tendances des consommateurs et des producteurs.
Il doit avoir une parfaite maîtrise :

  • de la technologie de la création assistée par ordinateur (CAO)

  • des logiciels de design industriel

  • des étapes de production d’un produit

Le designer produit doit faire preuve :

  • d’un esprit créatif

  • d’un sens de la communication

  • d’un esprit d’analyse et de synthèse

  • d’un sens du réalisme et des responsabilités

  • de résistance au travail sous pression.

SA FORMATION

La formation de designer produit est accessible avec un Bac général (S, ES, L), ou un Bac STI mention Arts Appliqués ou encore un Bac STD2A, design et arts appliqués.
Une fois le bac en poche, plusieurs parcours sont envisageables. Il est possible d'obtenir un diplôme, allant de Bac +2 à Bac +5.
Etudes courtes :
  • BTS Arts Appliqués / Conception de produits industriels / Design de produits (Bac +2),…

  • Diplôme national d'art et technique (DNAT), option design de produit (Bac +2).

A l'université : 
L’université n’est pas en reste et propose de nombreuses licences pros et masters pros en sciences et technologies. 
A titre d’exemple, la Licence pro production industrielle (Bac +3).
Diplômes nationaux (Grandes Ecoles) :

  • DSAA : Diplôme Supérieur en Arts Appliqués (Bac +4).

  • Diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP), option design (Bac +5).

  • Diplôme de l'École nationale des arts décoratifs (ENSAD) (Bac +5).

  • Diplôme de création industrielle de l'ENSCI (Bac +5).

Les diplômes de métiers d’arts et le DSAA proposé par les écoles d’arts appliqués ne sont pas systématiquement reconnus par l’Etat mais le sont par la profession !

SA RÉMUNÉRATION

Selon l’expérience, la notoriété et le secteur d’activité, le salaire d’un débutant variera entre 1 600 euros bruts par mois et 1 900 euros bruts par mois. Un designer senior gagne environ 2 600 euros bruts, voire même 3 500 s’il évolue vers des postes de management.

SON ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE

S’il travaille en entreprise, le designer produit peut évoluer en occupant un poste de chef de projet, de directeur de création ou encore de designer manager.
Le designer produit a également la possibilité de créer sa propre entreprise et de proposer ses services aux entreprises industrielles ne possédant pas de service de design.

Consultez les autres articles du Dossier